AVERTISSEMENT : Nous vous proposons ici 3 pronostics provenant de 3 sources différentes et les pronostics de So’School pour le BAC ES 2019 : 

  • Avis des Professeurs consultés par Le Figaro
  • Avis des Professeurs consultés par L’Étudiant
  • Avis des Professeurs Annabac
  • Avis des Professeurs de So’School

Mathématiques

Selon le Figaro : 

“Coefficient 5, voire 7 pour les élèves qui ont choisi cette spécialité, l’épreuve de mathématiques fait elle aussi partie des plus importantes pour les séries ES. Alain Piller, le fondateur du site freemaths.fr, dévoile aux lecteurs du Figaro Étudiant le sujet qui pourrait bien tomber pour cette édition 2019, et quelques conseils de révision pour maximiser vos chances de réussite. 

Un exercice sur le thème des «Suites» est une étape quasi-obligatoire! Cet exercice comportera un texte dans l’énoncé à partir duquel l’élève devra mettre à jour une relation entre les années «n» et «n+1». Une fois le terme général de la suite bien défini, il faudra compléter un algorithme, en déduire une suite géométrique (premier terme et raison) et résoudre une inéquation avec interprétation économique de la réponse. Un autre exercice très probable est l’étude d’une fonction avec ses dérivées, un tableau de variation, un calcul d’intégrales et surtout l’inévitable théorème des valeurs intermédiaires. Attention à ne pas oublier de mettre la formule de la dérivée avant son calcul et très bien justifier l’application du théorème des valeurs intermédiaires. Un exercice sur les probabilités pourrait bien tomber également, avec une première partie sur les probabilités discrètes (construction d’un arbre, calcul de probabilités conditionnelles, intervalle de confiance et loi binomiale) et une seconde partie consacrée à la loi Normale. Enfin, un QCM -sans justification- vous sera posé de manière certaine, comme chaque année. Pour les «spé maths», un des quatre exercices précédents est remplacé par un exercice sur le thème «Matrices et Suites». Pour être bien prêt, il est indispensable de maîtriser les notions suivantes: graphe probabiliste, ordre d’un graphe, graphe connexe, graphe complet, sommets, arêtes, chaîne eulérienne, théorème d’Euler, matrices de transition, état stable et surtout l‘algorithme de Dijkstra.”

Selon L’Etudiant : 

“Dans les probabilités et statistiques, la notion de loi à densité à partir d’exemples, correspondant à vos cours sur la loi normale, est présente dans les sujets chaque année depuis 2013. “La loi normale permet de modéliser davantage de phénomènes que la loi uniforme, comme la taille d’une population, ou le poids d’une catégorie dans une population”, explique Stéphane Linais, professeur de mathématiques au lycée Christophe-Colomb à Sucy-en-Brie (94).

Également, “les suites sont toujours présentes, qu’elles soient arithmétiques ou géométriques, affirme Patrick Mignot. C’est souvent le cas dans un gros exercice qui balaie deux ans de cours. C’est l’occasion de faire le bilan sur l’ensemble des connaissances accumulées depuis la première.” Au sein de ce chapitre, vous trouvez aussi les algorithmes, très fréquents à l’examen. “À chaque fois, on a une ou deux questions algorithmiques, souvent intégrées à l’exercice sur les suites sous forme d’algorithme de seuil.”
“C’est vraiment balisé. On ne cherche pas à le piéger.”

Côté exercice de spécialité, il ne faut laisser ni les graphes ni les matrices sur le banc. “Les attendus de ces deux chapitres sont connus. Ce sont des exercices faciles qui ne posent pas trop de problèmes aux élèves”, rassure Stéphane Linais. Revoyez bien le vocabulaire. L’essentiel de l’exercice demande une maîtrise des méthodes apprises, et, au final, peu de connaissances.  

“Quelqu’un d’un peu court sur les révisions peut se concentrer sur les fonctions exponentielle et logarithme“, conseille Stéphane Linais.”

Selon les Professeurs de So’School : 

Nous verrions bien des suites arithmético-géométriques.
Des études de fonction avec convexité et point d’inflexion et calcul d’intégrales et des probabilités conditionnelles et Loi à densité avec changement de variable.

En spécialité :

Chez So’School on mise sur les congruences et les matrices.

Sciences économiques et sociales

Selon le figaro : 

“Selon Jean-Philippe Fourestier, professeur de sciences économiques et sociales au Lycée Jean Mermoz à Montpellier et auteur du livre ‘DéfiBac SES’ (Bordas), deux thèmes ont plus de chances de tomber que les autres en raison de l’actualité. Il s’agit du thème d’économie «Économie et développement durable» et du thème de regards croisés «justice sociale et inégalités». 

«Bien que les sujets soient déjà arrêtés depuis l’automne, ces deux thèmes me semblent à privilégier. Depuis que le programme a été revu en 2011, le thème ‘Économie et développement durable’ n’est jamais tombé pour la session du mois de juin en métropole. Étant donné son actualité, cela me paraît étonnant.

Pour l’épreuve de dissertation, j’imagine donc une question assez générale, qui embrasserait l’ensemble du thème, telle que «la croissance économique est-elle compatible avec la préservation de l’environnement?». Il s’agit même de l’intitulé du chapitre de ce thème, qui est formulé comme une question de dissertation. Avec un sujet de ce type, on attend des élèves qu’ils mobilisent toutes les connaissances liées au sujet. Cela fait des années que le thème de l’environnement est au cœur des préoccupations, on est surpris de ne pas encore l’avoir vu sortir. Je pense que cette année sera la bonne. 

En ce qui concerne l’épreuve composée, le sujet de raisonnement est la partie la plus importante, puisqu’elle compte pour la moitié des points. Dans la forme, cela ressemble à une mini-dissertation. Ici, je verrais bien une question sur les moyens dont disposent les pouvoirs publics pour assurer la justice sociale. Ce sujet n’est pas sorti depuis 2015, et c’était pour une question de dissertation. Par ailleurs, on en entend beaucoup parler dans les médias, en conséquence du mouvement des gilets jaunes. On attendrait des élèves qu’ils mobilisent de nombreuses notions comme la fiscalité, la redistribution, les services collectifs, ou encore la lutte contre les discriminations.”

Selon L’Etudiant : 

“Peut-on concilier croissance économique et préservation de l’environnement ?”, “En quoi une politique environnementale est-elle nécessaire ?”, “Comment les politiques climatiques peuvent-elles permettre de préserver l’environnement ?” 

D’après les trois enseignants interrogés, le sujet sur le développement durable fait partie des favoris dans la courses aux pronostics. “C’est un sujet très ancré dans l’actualité et c’est aussi un défi majeur. Je suis presque sûre que ce sera le thème de la dissertation”, affirme Nelly Tessier, professeure de SES au lycée Charles-Péguy près de Nantes (44).

S’il est autant attendu, c’est parce que le chapitre n’est encore jamais tombé au bac. “Cette fois, c’est la bonne”, assure l’enseignante. Simon Gomis, professeur au lycée Buffon à Paris (75) est plus prudent : “Il était déjà pressenti en 2015 lors la Cop 21 à Paris et finalement, le sujet n’est pas tombé. Ce sera peut-être encore le cas cette année.”

Parmi les autres chapitres probables, celui sur la justice sociale et les inégalités. “Je le vois bien en épreuve composée pour la mini-dissertation”, estime Nelly Tessier. L’enseignante imagine des problématiques comme “Quels sont les moyens pour lutter contre les inégalités ?” ou “Comment favoriser la justice sociale ?”.

Un avis partagé par Maxime Barré, professeur au lycée Pierre-Corneille à la Celle-Saint-Cloud (78) : “Les sujets sont conçus en novembre-décembre. Or, avec les grèves et le mouvement des gilets jaunes, on peut penser que l’actualité fera l’objet d’un sujet en juin prochain.” L’enseignant préconise de bien s’informer tout au long de l’année “pour qu’il y ait un prolongement du cours”. D’ailleurs, selon lui, multiplier les exemples en lien avec l’actualité sur votre copie pourrait vous faire gagner des points.”

Selon les Professeurs de So’School : 

Nous rejoignons l’avis de l’Etudiant et du Figaro sur les thèmes : Economie et développement durable. 


Philo

Selon le figaro : 

“L’épreuve de philosophie est celle qui ouvre traditionnellement le baccalauréat, et peut parfois effrayer certains jeunes. Annie Reithmann, directrice de l’école Ipecom Paris, professeur de philosophie et auteur d’une méthodologie de philosophie aux éditions Creaxion, livre quelques conseils pour mieux finaliser les révisions en philosophie et donne des axes de sujets possibles. 

Souvent les sujets se rapportent à des thèmes liés à l’actualité. La commémoration du D-Day, le début de la 2ème guerre mondiale, entre autres, et évidemment tous les thèmes liés à l’insurrection, la liberté, la démocratie, la violence. Comme toujours les questions de la conscience, de l’inconscient ou du désir sont très souvent posées aux ES comme «que désirons-nous?», «Faut-il vaincre nos désirs?», «La loi est-elle plus forte que nos désirs?» Ou des questions autour du cogito, comme «Suis-je conscient de ce qui je suis?» Le thème de la mémoire pourrait aussi tomber, c’est un thème de prépa et lié à l’actualité, avec les déplacements de Macron ayant occasionné certaines polémiques. On peut imaginer par exemple «La mémoire: fidèle ou infidèle?» ou mémoire et identité. Tous les thèmes liés aux droits et aux devoirs aussi sont tout à fait possibles, comme ceux liés au travail, tels que: «le travail rend-il libre?» Ou encore «suffit-il d’obéir aux lois?»”

Selon l’Etudiant : 

“Certaines notions tombent plus régulièrement que d’autres. Ces notions, qu’il est possible de réviser en premier ou avec un soin particulier, sont ici regroupées sous le terme de “sujets les plus probables”.

Citons celles directement liées aux problématiques de la filière, comme “la société et les échanges” et “le travail et la technique” en ES. “Autre grande tendance, ‘l’art’ tombe chaque année dans l’une ou l’autre des filières“, constate Gilles Vervisch, professeur de philosophie. Il ajoute : “De même pour ‘le bonheur’ et ‘le désir’, deux notions qui vont souvent de pair [‘Le bonheur, est-ce céder à tous ses désirs ?’]”.

Gilles Vervisch mise également sur “la liberté”, la “culture”, ainsi que “la morale”, “une notion souvent évoquée dans l’explication de texte, que ce soit en ES ou dans les autres filières”. Précisons que les thèmes (ou têtes de chapitre), comme “la culture” ou “la morale”, sont des notions comme les autres, susceptibles d’apparaître telles quelles dans les sujets, et donc que vous devez être capable de définir.

Marie Perret, professeure de philosophie, préfère parler de “notions clés” plutôt que de sujets probables. “Ces notions, explique-t-elle, permettent de traiter un grand nombre de sujets. Il est donc pertinent de les réviser en priorité.” Marie Perret distingue quatre notions clés, à savoir : “la vérité”, “la liberté”, “la justice et le droit” et “la culture”.”

Selon les Professeurs de So’School :

Nous pensons qu’un thème sur la morale peut sortir cette année pour la section ES. 

HISTOIRE GEO

Selon le figaro : 

En Histoire : 

“L’an dernier, c’est le Moyen-Orient qui est sorti en analyse de documents, se souvient Bruno Modica. Si je devais parier cette année, je mettrais une pièce sur les “Etats-Unis et le monde depuis 1945″. Ce serait un sujet intéressant car il est au coeur de l’actualité, avec notamment ,depuis l’élection de Donald Trump, des changements notables au niveau de la politique étrangère du pays”, explique-t-il.

Autre possibilité selon lui, “la Chine et le monde depuis 1949″. Ce sujet est également intéressant et fait écho à l’actualité. Il pourrait tomber aussi cette année, même si je miserais plus sur les Etats-Unis.”

Je verrais bien aussi un sujet sur “Gouverner la France depuis 1946 : Etat, gouvernement, administration et opinion publique. Comme les deux autres thèmes, celui-ci a une résonance particulière avec les sujets institutionnels. En revanche je ne pense pas que les sujets : “Une gouvernance européenne depuis le traité de Maastricht” ou “Une gouvernance économique mondiale depuis le sommet du G6 et 1975″ puissent tomber cette année. Ce sont des sujets très difficiles, la première année où ils sont sortis, ça été un carnage”.

En Géographie :  

“L’année dernière, la géographie était tombée en sujet majeur. il y avait eu un sujet sur “les acteurs et les flux de la mondialisation” et un autre sur “l’Asie du Sud et de l’Est”. Cette année je pense que la géographie tombera en mineure et que les élèves devront donc remplir une carte.

Un nouveau sujet sur la mondialisation est fort probable comme une carte sur “les flux” ou “les espaces maritimes”.

Selon les professeurs de So’School : 

Même si un sujet similaire est tombé l’an dernier, nous verrions bien un sujet lié à la mondialisation et à l’Asie du Sud et de l’Est.